CONNAISSEZ-VOUS UNE PERSONNE
QUI POURRAIT BÉNÉFICIER
DE NOS FORMATIONS ?

À QUI S’ADRESSENT NOS FORMATIONS

Les ateliers s'adressent aux personnes de 16 ans et plus qui veulent améliorer leurs compétences afin d’atteindre leurs objectifs personnels : alphabètes, immigrants et autres adultes qui pourraient en bénéficier pour :

  • Améliorer leurs compétences en écriture, en lecture et en calcul afin d’être plus autonomes dans leur quotidien et de dépendre moins des autres.
  • Avoir moins peur de l’ordinateur et profiter des avantages de l’informatique.
  • Connaître le français afin de pouvoir s’exprimer, être compris et comprendre leur nouvelle société d’accueil.
  • Acquérir les préalables nécessaires pour la poursuite de leurs études.
  • Développer des compétences et des connaissances pour faciliter la recherche d’emploi ou être plus fonctionnel sur le marché du travail.

 

FORMATIONS ET ACTIVITÉS

Nos formations se donnent une fois par semaine en petit groupe de 4 à 6 personnes.
Pour connaître l’horaire des ateliers, téléphonez-nous.

L’Univers des mots organise aussi différentes activités (lien vers page activités) qui permettent de créer le sentiment d’appartenance des personnes à l’organisme.

LA MEILLEURE FAÇON DE RÉFÉRER UN ADULTE FAIBLEMENT ALPHABÉTISÉ

Seulement 3% des personnes analphabètes vont suivre une formation.
Plusieurs raisons peuvent expliquer cette difficulté à trouver et à recevoir de l’aide.

  • La honte et le secret face à leur condition
  • Les problèmes de transport
  • Le manque de confiance en soi et aux autres
  • Les difficultés financières et l'isolement
  • La perception qu’apprendre est synonyme d'échec
  • La crainte face aux structures scolaires traditionnelles
  • Leur forte capacité de débrouillardise malgré leur condition
  • La présence de nombreuses difficultés découlant de l'analphabétisme

Souvent, ces personnes vont décider de nous appeler quand un événement important arrive dans leur vie: décès d'un proche, perte d'un emploi, etc.

Vous pouvez aider la personne à prendre la décision de suivre une formation :

1) Détecter les difficultés
De nombreux indices peuvent être observés afin de détecter les besoins en alphabétisation.

2) Discuter avec la personne à référer
Lui demander si elle souhaite améliorer ses capacités de lecture, d’écriture ou de calcul. Discutez de ses craintes face à la formation.

3) Nous téléphoner
La personne peut nous téléphoner pour s’informer davantage sur nos formations et nos activités. Toutefois, elle peut ne pas être à l’aise de faire cette démarche seule. Parfois, la personne a peur de ne pas être comprise ou de ne pas comprendre ce qu’on lui expliquera. Alors, n’hésitez pas à lui offrir de nous téléphoner en son nom.

4) Nous rencontrer
La personne est invitée à rencontrer la formatrice principale pour évaluer son niveau de connaissances, ses attentes et pour déterminer ses objectifs. Vous pouvez lui offrir de l’accompagner pour visiter notre organisme.

5) Faire un suivi
Vous pouvez vérifier auprès de la personne si elle a fait la démarche proposée. Si ce n’est pas le cas, essayez de comprendre pourquoi. Elle a probablement de nombreuses craintes face à la formation.

6) Intégrer un groupe
À l’Univers des mots, la formule de groupe est priorisée. Elle favorise le dynamisme de la formation, brise l’isolement et permet à la personne de découvrir qu’elle n’est pas seule dans sa situation. Toutefois, dans certains cas, une intervention individuelle peut être proposée.

COMMENT METTRE À L’AISE UNE PERSONNE ANALPHABÈTE

Quelques conseils quant à l’attitude à adopter :

  • Utilisez un vocabulaire simple et des phrases courtes; reformulez votre idée en d’autres mots si vous sentez qu’elle n’a pas été bien comprise. Pour autant, ne vous adressez pas à la personne comme on s’adresse à un enfant. Créez un climat de confiance.
  • Simplifiez le vocabulaire plus technique propre à une entreprise ou à un service gouvernemental en évitant les nombreuses abréviations, qui n’ont souvent aucun sens pour la personne.
  • Si la personne devant vous souhaite lire ailleurs ou plus tard le document que vous lui présentez, faites un résumé du contenu en dégageant les principaux renseignements.
  • Prenez l’initiative de noter lisiblement les renseignements importants que vous voulez transmettre.
  • Assurez-vous que la personne a bien compris la date d’une prochaine rencontre ou d’un événement auquel vous la conviez et, au besoin, donnez des repères tels que « dans deux fins de semaine » ou « dans la semaine après Noël » ou encore « tout de suite après le début des vacances des enfants », etc.
  • Si vous côtoyez la même personne de façon plus régulière, faites-lui savoir qu’elle peut améliorer sa condition et que plusieurs milliers de personnes dans sa situation sont retournées à l’école pour adultes.

Source : Fondation pour l’alphabétisation, 2019